Démarches administratives

INFORMATIONS SPÉCIFIQUES POUR CARTES D’IDENTITÉ ET PASSEPORTS : ICI

INFORMATIONS SPÉCIFIQUES POUR PERMIS DE CONDUIRE ET CERTIFICAT D’IMMATRICULATION : ICI

 

La DILA met à disposition l’ensemble des fiches pratiques Vos Droits et Démarches (environ 3000) disponibles sur service-public.fr.

Ces documents veulent apporter aux usagers une information de premier niveau et faciliter leurs démarches administratives au quotidien. Les fiches référencent les liens vers les ressources utiles (formulaires, télé-services, textes de références, sites Internet publics, etc.) pour orienter les usagers et apportent des réponses claires aux questions fréquemment posées.

Guide des particuliers » Argent » Épargne » Livrets, plans et comptes d'épargne » Quelles sont les différences entre un PEL et un CEL ?

Quelles sont les différences entre un PEL et un CEL ?

Le plan d'épargne logement (PEL) et le compte épargne logement (CEL) sont 2 produits d'épargne qui peuvent vous permettre d'obtenir un emprunt pour financer une opération immobilière.

Attention

Attention : cette page traite de la comparaison d'un PEL et d'un CEL souscrit depuis le 1er août 2016.

Comparaison entre un PEL et un CEL comme produit d'épargne

PEL

CEL

Versement initial

225 €

300 €

Plafond

61 200 €

15 300 €

Rémunération

1 %

0,5 %

Périodicité des versements

Versement régulier :

- de 45 € par mois

- ou de 135 € par trimestre

- ou de 270 € par semestre

Versement libre d'au moins 75 €

Possibilité de retrait partiel des fonds

Non : un retrait entraîne la clôture du PEL, qui peut cependant être transformé en CEL

Oui, à condition que le compte comporte au moins 300 €

Comparaison entre un PEL et un CEL comme produit d’emprunt

PEL

CEL

Temps nécessaire avant d'emprunter

4 ans

18 mois

(à condition d'avoir accumulé une certaine valeur d'intérêt)

Prêt maximum

92 000 €

23 000 €

Durée du prêt

De 2 à 15 ans

De 2 à 15 ans

Taux d'intérêt

2,2 %

2 %

Prime d'État maximale

1 525 €

1 144 €

Que financer avec ce prêt ?

- L'achat ou la construction de sa résidence principale (ou secondaire si elle est neuve)

- Certains travaux d'amélioration, d'extension ou de réparation